Hivernage piscine : Les bons réflexes

Si en France l’année se découpe en quatre saisons, on peut affirmer qu’elle se scinde en deux partis pour un propriétaire d’un bassin en extérieur : le début de l’automne et la fin de l’hiver. Il s’agit en effet de deux moments charnières : le premier se situe entre fin septembre et début de novembre (selon le climat de la région dans laquelle on habite) et le second entre mi-mars et fin avril. On se concentre aujourd’hui sur les deux principales méthodes d’hivernage de piscine.

Hivernage piscine : Les bons gestes à adopter

L’hivernage d’une piscine s’effectue généralement entre la fin septembre et début novembre et dure jusqu’au début du printemps. Pendant tout ce temps, soit la piscine sera mise en arrêt total (hivernage passif), soit elle tournera au ralenti (hivernage actif).

Pour l’hivernage passif, on commence d’abord par faire un traitement de l’eau et par adapter son pH. On diminue ensuite le niveau de l’eau (certains optent pour un vidage complet du bassin). Il faut ensuite arrêter le système de filtration et on utilise généralement un produit spécial hivernage, des skimmers ainsi que des flotteurs d’hivernage pour donner du mouvement à l’eau. L’avant-dernière étape avant de mettre hors service la piscine consiste à obstruer les prises balais et autres buses de refoulement. Il faut ensuite recouvrir le bassin avec une bâche d’hiver. On est alors tranquille jusqu’au début du printemps.

Au contraire, l’hivernage actif requiert quelques contrôles réguliers. Tout commence par la mise au ralenti du système de filtration qui tourne à peu près deux heures par jour. On déverse ensuite un produit d’hivernage dans la piscine. Il faudra d’ailleurs répéter cette opération tous les mois (environ) jusqu’à la remise en route du bassin. Il faut également contrôler environ tous les trois semaines le taux de pH ainsi que les skimmers qui permettent à l’eau d’être en mouvement et donc de ne pas stagner (la stagnation est la principale cause de prolifération des bactéries et autres champignons). Bien entendu, il faut également couvrir le bassin avec une bâche de piscine.

A noter que l’hivernage actif permet de remettre plus rapidement la piscine en état de marche au début du printemps.