Une gamme complète de baches à bulles

bache bulle pas chere

Baches-piscines.com vous procure la bâche piscine pas chère qui correspond parfaitement aux dimensions de votre bassin ainsi qu’à l’usage que vous souhaitez en faire. Vous pouvez par exemple opter pour l’économie d’énergie en vous dotant d’une bâche à bulles ou pour la sécurité avec la bâche à barres.

Pour l’entretien de votre piscine

bache discount

Pour être sûr de bien protéger un bassin privé face aux impuretés et aux bactéries, il est recommandé de faire fabriquer une bâche piscine sur mesure. Si la priorité se trouve dans la sécurité, alors la bâche à barres est le produit adapté. Si le bassin est déjà équipé d’un dispositif de sécurité et que l’accent veut être mis sur les économies de chauffage, alors la bâche à bulles est l’accessoire à privilégier.

Quelle sorte de bache piscine choisir

bache piscine intex

Si la sécurité de votre bassin est votre plus grande priorité, alors la bâche à barres est le type de couverture pour piscine qu’il vous faut. En plus de sécuriser le bassin, dont elle entrave l’accès quand elle est déployée, elle retarde l’évaporation de l’eau et garde la piscine à l’abri des pollutions et autres débris qui pourraient s’y déposer.

Hivernage piscine : Les bons réflexes

Si en France l’année se découpe en quatre saisons, on peut affirmer qu’elle se scinde en deux partis pour un propriétaire d’un bassin en extérieur : le début de l’automne et la fin de l’hiver. Il s’agit en effet de deux moments charnières : le premier se situe entre fin septembre et début de novembre (selon le climat de la région dans laquelle on habite) et le second entre mi-mars et fin avril. On se concentre aujourd’hui sur les deux principales méthodes d’hivernage de piscine.

Hivernage piscine : Les bons gestes à adopter

L’hivernage d’une piscine s’effectue généralement entre la fin septembre et début novembre et dure jusqu’au début du printemps. Pendant tout ce temps, soit la piscine sera mise en arrêt total (hivernage passif), soit elle tournera au ralenti (hivernage actif).

Pour l’hivernage passif, on commence d’abord par faire un traitement de l’eau et par adapter son pH. On diminue ensuite le niveau de l’eau (certains optent pour un vidage complet du bassin). Il faut ensuite arrêter le système de filtration et on utilise généralement un produit spécial hivernage, des skimmers ainsi que des flotteurs d’hivernage pour donner du mouvement à l’eau. L’avant-dernière étape avant de mettre hors service la piscine consiste à obstruer les prises balais et autres buses de refoulement. Il faut ensuite recouvrir le bassin avec une bâche d’hiver. On est alors tranquille jusqu’au début du printemps.

Au contraire, l’hivernage actif requiert quelques contrôles réguliers. Tout commence par la mise au ralenti du système de filtration qui tourne à peu près deux heures par jour. On déverse ensuite un produit d’hivernage dans la piscine. Il faudra d’ailleurs répéter cette opération tous les mois (environ) jusqu’à la remise en route du bassin. Il faut également contrôler environ tous les trois semaines le taux de pH ainsi que les skimmers qui permettent à l’eau d’être en mouvement et donc de ne pas stagner (la stagnation est la principale cause de prolifération des bactéries et autres champignons). Bien entendu, il faut également couvrir le bassin avec une bâche de piscine.

A noter que l’hivernage actif permet de remettre plus rapidement la piscine en état de marche au début du printemps.

 

Choisir son liner piscine pour garantir l’étanchéité

Fabriqué à base de membranes en polychlorure de vinyle plastifié (PVC-P), le liner piscine a pour fonction de rendre étanche un bassin. Autrement dit, il s’agit d’une sorte de bâche souple qui se plaque sur les parois du fait de la pression de l’eau. La plupart des piscines en sont d’ailleurs équipées. Et s’il s’agit de la méthode la plus utilisée pour garantir l’étanchéité de la piscine, c’est qu’il y a bien une raison. A vrai dire, il y en a même plusieurs.

Le liner standard : La solution économique

Parmi tous les types de liner pour piscine, le moins cher et le plus prisé est le liner dit « standard » ou « entrée de gamme ». Possédant une épaisseur qui va de 0,75 millimètres à 0,85 millimètres, cette membrane convient uniquement aux bassins de petites et moyennes tailles qui ont une dimension « classique ». Les personnes ayant fait construire une piscine ayant une configuration autre que celle du rectangle ne peuvent ainsi malheureusement pas opter pour ce genre de modèle.

Si cette solution s’avère être la plus économique, c’est qu’elle n’atteint pas un niveau d’exigence exceptionnel. Bien entendu, elle reste un bon compromis, notamment si on en prend soin. Pour cela, il faut prêter attention à certains détails comme la température de l’eau qui ne doit pas être trop élevée, comme le contrôle régulier du taux de chlore et du pH. C’est pourquoi on lui préfèrera le liner PVC armé quand on a équipé son bassin avec un système de chauffage.

Le liner PVC armé : La solution haut de gamme

Solution haut de gamme, le liner PVC armé possède une durée de vie supérieure à celle des modèles « standard ». Il est en effet plus épaisse et plus rigide ce qui lui permet de résister à la chaleur, au chlore et au temps. Sa durée de vie atteint jusqu’à 20 ans (contre 10 maximum pour le liner classique). De plus, il a l’avantage de convenir à toutes les formes et à toutes les dimensions de bassin. Mais contrairement au liner standard, celui-ci doit impérativement être installé par un technicien expert en la matière.

Précisons pour finir qu’il est recommandé de poser un film de protection sous le liner, du moins sur le fond, mais aussi d’utiliser une bâche piscine adaptée à la saison pour protéger le bassin et l’eau qu’il contient.

Installer une piscine : Quel modèle choisir ?

Installer une piscine requiert une vraie réflexion sur le choix du modèle et sur tout ce que ce choix implique. En effet, on ne pose pas une piscine hors-sol démontable comme on construit une piscine enterrée. Outre les coûts, d’autres choses sont à prendre en compte. Comme par exemple les formalités administratives, les dispositifs de sécurité, la protection de la piscine (bâche de piscine, par exemple), les coûts générés par l’entretien, etc. On passe en revue les différents types de piscine.

Piscine hors-sol : La solution économique

Quand on veut installer une piscine dans son jardin mais qu’on ne dispose pas d’un budget illimité, il vaut mieux se tourner vers les modèles de piscine hors-sol. Il en existe effectivement plusieurs types : en kit ou gonflable, avec structure rigide ou souple, etc. Quoi qu’il en soit, un bassin extérieur démontable ne nécessite aucune formalité administrative. En règle générale, les références de piscine hors-sol coûtent entre 1500 et 8000 euros.

Piscine enterrée en kit : Une construction coûteuse pour un résultat à la hauteur

La piscine enterrée en kit est considérée comme une gamme supérieure de piscine de jardin. Elle requiert des travaux importants qui doivent être déclarés officiellement auprès de la mairie. Elle doit en effet répondre à des normes de sécurité. De plus, il vaut mieux prendre une assurance pour ce type de bassin. Ainsi, entre les coûts de construction, qui oscillent généralement entre 4500 et 13 000 euros, et les dépenses liés au permis de construire et à l’assurance, la piscine enterrée s’avère plutôt onéreuse.

La piscine « prête à plonger » : le nec plus ultra

La piscine dite « prête à plonger » nage dans une catégorie vraiment supérieure. Ce type de bassin coûte en effet entre 15 000 et 40 000 euros. Et il s’agit là que des coûts liés aux travaux et à la pose. Les dépenses en matière d’assurance, d’entretien et de protection doivent aussi être ajoutés au prix des travaux. Quoi qu’il en soit, on parle ici du nec plus ultra.

Conseil hivernage piscine : Les erreurs à éviter

Bien que l’été batte encore son plein, il est important de préparer quelque temps à l’avance l’hivernage de sa piscine. A cette occasion, nous vous proposons nos conseils d’expert pour l’hivernage de piscine. Voici les principales erreurs à éviter absolument pour ne pas détériorer votre bassin.

Pourquoi l’hivernage piscine est-il si important ?

Qu’on possède une piscine enterrée ou hors sol, l’hivernage est essentiel pour empêcher le gel de l’eau ainsi que le développement d’algues. Mais ce n’est pas tout. Il est primordial de la couvrir pendant l’hiver pour protéger les équipements et la structure même du bassin. Cela comprend aussi bien le liner que la tuyauterie, la pompe ou les parois du bassin. Pour ce faire, il y a deux méthodes : l’hivernage actif et l’hivernage passif.

Dans le premier cas, le filtre continue de fonctionner lentement et il faut régulièrement surveiller l’eau, notamment pour les températures basses proches de 0°C. Dans le second cas, on arrête la filtration, on purge les canalisations et on recouvre le bassin avec une bâche de piscine d’hiver. La seconde méthode requiert moins de travail et est plutôt conseillée pour les premiers hivers.

Passons maintenant aux erreurs à ne surtout pas faire.

Ne pas vider sa piscine

La première chose à savoir est qu’il ne faut pas vider une piscine durant la période hivernale. Cela est primordial. En effet, avec le poids de l’eau, la bâtisse reste sous pression. En retirant toute l’eau, la structure pourrait se déformer ou se craqueler. De la même façon, c’est l’eau qui maintient le revêtement liner. Troisièmement, la vidange totale de la piscine fait sauter la garantie décennale. Il vaut donc mieux éviter de vider sa piscine durant l’hiver.

Ne pas commencer l’hivernage trop tôt ni ne le finir trop tard

L’hivernage doit commencer au milieu de l’automne, lorsque la température de l’eau oscille entre 12° et 15°C. Si on hiverne trop tôt, c’est-à-dire quand la température est supérieure à 15°C, les algues et les bactéries proliféreront et le résultat de ne sera pas beau à voir au printemps. De la même façon, il ne faut pas hiverner trop tard (pour éviter le gel), ni ne le finir trop tard car les algues et les bactéries se développeraient de la même façon. Il faut donc remettre le bassin en service au début du printemps quand les températures s’adoucissent.

Ne pas hiverner une piscine sale

Cela paraît peut-être logique mais il convient de le dire et de le répéter : il ne faut surtout pas hiverner une piscine sale. Il faut en effet la nettoyer de fond en comble (parois, filtre, pompe, etc.).

Ne pas utiliser un produit d’hivernage et un produit antigel

Quelle que la soit la méthode d’hivernage que vous préconiserez, il faut utiliser un produit spécial qui limitera le développement des algues et bactéries ainsi que le développement de calcaire sur les parois. De la même façon, il ne faut pas oublier d’utiliser un produit antigel.

Ne pas utiliser sa bâche à bulles pendant l’hiver

Enfin, il ne faut surtout pas utiliser de bâche à bulles pendant l’hiver. Cette dernière est seulement utile et utilisable pendant le printemps et l’été.

Conseils pour entretenir une bâche à barres

Dispositif de sécurité pour piscine, la bâche à barres est le seul type de bâche de piscine à répondre à la norme de sécurité NF P 90308. En effet, les autres modèles, comme la bâche à bulles, ne remplissent pas les critères de sûreté exigés par la loi. A noter cependant que la bâche à bulles peut être associée à un autre système de sécurité, tel que l’alarme pour piscine.

Quoi qu’il en soit, ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est la façon dont laquelle il convient d’entretenir une bâche à barres afin d’augmenter sa durée de vie au maximum.

Entretien bâche à barres : Les bons gestes à avoir

En règle générale la bâche à barres est vendue avec une garantie de 3 ans. Mais quand on s’en occupe correctement, on n’a généralement pas besoin de faire jouer la garantie et sa durée de vie peut même atteindre voire dépasser les dix ans. Mais encore faut-il en prendre soin de la bonne façon et avec une bonne fréquence.

Compatible avec toutes les saisons, la couverture à barres, en plus de sécuriser l’accès au bassin, joue un rôle primordial dans la propreté de l’eau. En effet, elle retient les débris, les feuilles, les pollutions, la pluie ou encore la neige à l’extérieur du bassin. Il est donc important de régulièrement déblayer la bâche, notamment pendant l’automne et l’hiver, périodes les plus exposées aux intempéries et aux dépôts de feuilles mortes et de neige. En effet, le poids des feuilles et de la neige peut très vite déformer les barres.

Autre chose importante, il faut fréquemment contrôler l’état des bandes anti-abrasion et des patins de protection. De la même façon, il faut inspecter les systèmes de verrouillage chaque jour si possible. En cas de vents forts, une couverture mal verrouillée peut s’envoler. Les dégâts peuvent alors être assez graves pour la couverture de protection. Voilà pourquoi il faut vérifier chaque jour sa bâche de piscine.

Pour finir, le nettoyage de la bâche à barres doit se faire quand celle-ci n’est pas disposée sur le bassin. Il faut en effet l’enlever avant de la nettoyer avec de l’eau claire légèrement savonneuse et à l’aide d’une éponge. Attention à ne jamais employer de dissolvant ou d’alcool, car ces deux types de produit rongent le tissu ainsi que l’acier des barres.

Pour de plus amples informations, il est vivement recommandé de demander conseil au vendeur qui vous avez vendu le produit.

Produit de traitement et matériel d’entretien de piscine

Si la bâche de piscine permet de conserver un bassin propre plus longtemps, il faut tout de même veiller à l’entretien de la piscine et de l’eau. Pour ce faire, il est indispensable d’acheter des produits et du matériel d’entretien de piscine. On passe aujourd’hui en revue tous les produits de traitement et les équipements qui servent à entretenir la piscine.

Produit de traitement pour piscine : Les indispensables

Exposée à la pluie et au dépôt de saletés, l’eau d’une piscine extérieure doit être soigneusement traitée. C’est bien connu, le chlore est le produit d’entretien le plus utilisé, notamment pour ralentir le développement d’algues, de bactéries et de champignons. Mais ce n’est pas le seul produit de ce genre. En effet, il existe aussi des solutions sans chlore.

On peut commencer par citer la gamme Oxygen Actif, un désinfectant antibactérien, anti-algues et clarifiant riche en oxygène qui se présente sous la forme de sachets hydrosolubles. Très efficace pour conserver un taux de pH idéal, la gamme Brome Multifonction de la marque HtH est tout particulièrement adaptée aux eaux chaudes. Cette pastille désinfecte en profondeur, empêche les algues de proliférer, clarifie l’eau et son action floculant améliore la finesse de la filtration.

Egalement très utile, le nettoyant BorklerGel élimine le tartre et dissout les dépôts gras causés par l’huile solaire. Enfin, même si ceci n’est pas un produit d’entretien, le test d’analyse pH en bandelettes reste un élément indispensable pour contrôler l’acidité et le potentiel basique de l’eau.

Matériel pour entretenir la piscine : Les incontournables

Quand on possède un bassin en extérieur, il est nécessaire d’avoir le bon matériel pour entretenir la piscine. Certains équipements sont d’ailleurs incontournables. On pense en premier lieu à l’épuisette de surface et à l’épuisette de fond, deux outils qui aident à ramasser les débris qui s’accumulent dans l’eau avec le temps. On peut ensuite mentionner le balai raclette et le balai sphérique qui permettent de nettoyer le fond et les angles du bassin.

Et puis il y a le nec plus ultra, à savoir le robot de piscine, un aspirateur-pompe piscine qui facilite et rend plus rapide le nettoyage de l’eau et de la piscine. Nous terminerons par évoquer deux accessoires qu’il vaut mieux avoir : le thermomètre pour mesurer la température et la trousse d’analyse de Chlore qui permet d’estimer le taux de chlore.